Le piège de la CRIET

3 septembre 2018

C’est une belle initiative que d’installer une Cour de répression des crimes économiques et du terrorisme. Le terrorisme n’est pas encore d’actualité chez nous, mais il nous ceinture à travers ses ravages chez nos voisins. Sur ce point, il s’agit donc d’une initiative de prévention face à une menace évidente. Par contre, sur la question des crimes économiques, la CRIET ne devrait pas chômer. Elle est donc un bel instrument de lutte contre la corruption et l’impunité. Elle devrait connaitre de gros dossier et participer à l’œuvre d’assainissement de la gouvernance dans notre pays. Mais son piège serait de laisser sa noble mission pour la cause politique. Si elle se met à sélectionner les dossiers selon la tête ou la couleur politique du client, elle réussira très tôt à se décrédibiliser.