Ibrahim Ousmane, Premier Vice-président de l’Union Islamique du Bénin

29 août 2018

Q: Nous sommes à la veille de L’Eid-El-Kebir, quelle est la signification de cette fête ?

R: Cette fête symbolise l’accomplissement d’un acte religieux qui est le départ pour la Mecque. Donc c’est un acte d’adoration. Elle est célébrée au lendemain du jour où les pèlerins s’arrêtent au lieu saint appelé mont Arafa. Elle a lieu entre 69 et 70 jours après le mois de ramadan.

Q: Comment doit-on célébrer cette fête ?

R: L’Eid-El-Kebir communément appelée la Tabaski est célébrée à travers l’immolation d’une bête à Allah.

Q: Quelles sont les dispositions prises dans le cadre de l’organisation du pèlerinage des Béninois ?

R: Il faut déjà dire qu’il existe un comité d’organisation entre les ministères et la structure faîtière (l’Union Islamique du Bénin). Ces commissions travaillent en collaboration mais c’est l’Etat qui organise le plus le pèlerinage à travers les réservations, les subventions et les négociations de caution et autres. Sur le terrain, il y a maintenant un représentant de l’UIB qui supervise tout et fait le compte-rendu. De façon générale, c’est ce que je peux dire de l’organisation. Mais dire que la communauté musulmane bénéficie de quelque chose de façon particulière au niveau de l’Etat, c’est non.